Pour conduire une séance thérapeutique, j’ai comme bagages théoriques 

Cinq années d’études en psychologie : je suis diplômée d’un DESS -aujourd’hui appelé master 2- et d’un DEA -une première année de doctorat ; un diplôme en addictologie DIU -diplôme inter-universitaire- 

J’ai suivi trois formations complémentaires à mes études universitaires : 

  • La Gestalt-Thérapie (800 heures de formation) ;
  • L’EMDR ( 60 heures) ; 
  • L’Hypnose Ericksonienne (84 heures)

La Gestalt-thérapie en quelques mots...

 Que veut dire le terme : Gestalt ? 

Gestalt est un terme allemand qui signifie forme ou figure, au sens de « prendre forme ». Ce qui prend forme dans votre existence, vie et dans la rencontre avec le thérapeute. 

 

D’où vient cette approche thérapeutique ? 

Cette approche trouve son origine dans la psychanalyse mais aussi dans la philosophie phénoménologique et existentielle.

 

Fondée par un couple de psychanalystes : Laura et Fritz Perls et par Paul Goodman la Gestalt est née dans les années 1950 aux Etats-Unis.

 

Elle est arrivée en Europe dans les années 1970 et s’est développée en France dans les années 1980.

 

Cette approche thérapeutique opère un tournant capital en se décalant quelque peu de la psychanalyse. Car elle ne prend pas seulement en compte l'analyse du sujet individuel et de sa psyché « intérieure » mais elle s’appuie sur l'analyse du cours de la présence et de l'interaction entre la personne et son environnement. 

 

Ce sur quoi elle s’appuie ? 

La Gestalt met l'accent sur le processus en cours dans « l'ici et maintenant » afin de développer le sens de la responsabilité et de réhabiliter le ressenti émotionnel. Identifiée comme une psychothérapie humaniste existentielle, elle véhicule tout un art de vivre et s'est ouverte à l'éducation, aux institutions et aux entreprises.

 

Cette méthode de psychothérapie s'inscrit dans le courant de la psychologie humaniste, existentielle et relationnelle.

 

 Au cours de la séance

le gestalt-thérapeute et le client sont tous les deux impliqués dans la relation psychothérapique. Ils explorent ensemble « comment » les choses se disent, se font, sont éprouvées soit comme nouveauté dans le présent de la situation, soit comme répétition du passé, soit comme anticipation du futur. Les difficultés de la vie quotidienne vont apparaître dans la relation psychothérapique et le projet est d'amener le client à prendre conscience de sa modalité d'être au monde dans la relation et de pouvoir s'ajuster de manière créative à son environnement afin de restaurer son autonomie et sa liberté.

 

Une démarche intégrative.

La gestalt-thérapie est née au carrefour de multiples influences, dans l’effervescence du brassage interculturel du début du XX ème siècle. Le fait qu’elle puisse accueillir, en son sein, des techniques et méthodes venues d’ailleurs donne, aujourd’hui, à cette approche thérapeutique la dimension de psychothérapie intégrative. ensemble « comment » les choses se disent, se font, sont éprouvées soit comme nouveauté dans le présent de la situation, soit comme répétition du passé, soit comme anticipation du futur. Les difficultés de la vie quotidienne vont apparaître dans la relation psychothérapique et le projet est d'amener le client à prendre conscience de sa modalité d'être au monde dans la relation et de pouvoir s'ajuster de manière créative à son environnement afin de restaurer son autonomie et sa liberté.

Cette méthode de psychothérapie s'inscrit dans le courant de la psychologie humaniste, existentielle et relationnelle.

 

La Gestalt-thérapie se trouve parfois associée à d'autres théories et méthodes venues, le plus souvent de la psychanalyse. Le terme de psychothérapies multi-référentielles ou intégratives sont alors utilisés.

L'EMDR en quelques mots...

Que veut dire EMDR ? 

C’est l’acronyme anglais de « Eye-movement desensitization and reprocessing » ; en français : « Désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires ».

  

Qu’est-ce que l’EMDR ? 

L’EMDR est une approche psychothérapeutique, découverte aux Etats-Unis en 1987 par Francine SHAPIRO, psychologue américaine et membre du Mental Research Institute de Palo Alto. L’EMDR est pratiquée depuis dans le monde entier auprès de milliers de personnes de tous âges et de toutes conditions souffrant de troubles psychologiques.

 

L’EMDR est, de nos jours, une approche thérapeutique mondialement reconnue par la communauté scientifique (INSERM France en 2004) pour son efficacité dans le traitement des troubles post-traumatiques (recommandée par la Haute Autorité de Santé depuis 2007 et par l’OMS depuis 2012).

 

Cette technique de travail s’imbrique très bien avec l’approche gestaltiste, d’une part et elle est une cousine de l’hypnothérapie, d’autre part. 


A qui s’adresse l’EMDR ?
 

La thérapie EMDR s’adresse à toute personne (de l’enfant – même en bas âge – à l’adulte) souffrant de perturbations émotionnelles généralement liées à des traumatismes psychologiques. Il peut s’agir de traumatismes « évidents », avec un grand « T », tels les violences physiques et psychologiques, les abus sexuels, les accidents graves, les décès, les maladies graves, les incendies, les catastrophes naturelles, les situations de guerre et attentats, … Mais il peut s’agir aussi d’événements de vie difficiles ou de traumatismes avec un petit « t », qui passent inaperçus et peuvent être la source d’émotions ou de comportements inadaptés ou excessifs dans la vie quotidienne (enfance perturbée, séparations, fausses couches et IVG, deuils, difficultés professionnelles, etc…)

 

Ces perturbations émotionnelles s’expriment sous diverses formes : irritabilité, angoisse, cauchemars, tendance à l’isolement, état dépressif, comportement agité voire violent, douleurs physiques, somatisations…

 

Suivre une thérapie EMDR. 

Lors d’une thérapie EMDR, il vous est demandé de suivre des yeux les doigts de votre thérapeute, tout en ayant à l’esprit certaines images ou pensées. L’idée est d’accélérer le traitement mental des événements pénibles afin de les assumer. Ce procédé de travail suit un protocole précis. 

L'Hypnose Ericksonnienne en quelques mots...

 Qu’est-ce que l’hypnose Ericksonienne ? 

C’est une hypnose thérapeutique qui se différencie de l’hypnose traditionnelle ou de l’hypnose de spectacle.

 

L’hypnose éricksonienne induit un état de légère modification de la conscience dans lequel le client peut orienter son attention vers un but spécifique. Cette technique a été créée par le psychiatre américain Milton H. Erickson.

  

Comment agit-elle ? 

A la différence de l'hypnose traditionnelle ou de spectacle qui reposent sur l'injonction, l'hypnose éricksonienne "induit" un état de rêverie (un état modifié de conscience) qui permet d'accéder à l'inconscient. D'après Erickson, celui-ci est un réservoir d'expérience et de sagesse qui peut constituer un terreau fertile en solutions potentielles pour nos problèmes. Le langage hypnotique agit en profondeur, comme un stimulus, et court-circuite le mental. 

En parallèle, le cerveau produit des endorphines, hormones du bien-être qui vont lever toute inhibition, et permettre un voyage sans stress. Le thérapeute agit en tant que guide. La clé de cette pratique repose sur une participation active du client en thérapie qui possède les ressources nécessaires pour répondre de manière innovante aux situations qu'il rencontre et effectuer ainsi une transformation intérieure positive.

Séminaires 2018